Tintin 3D : pour ou contre ?

Posted on 31 octobre 2011

1



A la (dé)faveur d’une séance complète, on bascule de Ryan Gosling à un autre blond, plus âgé et largement moins glamour… Tintin. Oui, Tintin, le film de Steven Spielberg. Film pour lequel l’ambivalence attirance / répulsion nous titillait pas mal. Attirance, car les albums BD de Tintin ont jalonné ma jeunesse littéraire / Répulsion, parce que justement, ces instants précieux de lignes claires sont restés intacts, et j’aurais peur de les abîmer avec cette machine 3D hollywoodienne.

Si le personnage du reporter est toujours aussi lisse et limite casse-pieds (hé, Tintin, tes morales, tu peux les garder, déjà à 7 ans, ça m’énervait !), le film de Spielberg est fidèle à l’intrigue (même en y incorporant de gros morceaux de Crabe au pinces d’Or ) et étonnant de décor et d’animation. Magnifiques scènes de délire du capitaine Haddock, spécialement quand les dunes de sable se transforment en houle faisant tanguer la Licorne en plein abordage pirate. Et la course-poursuite vertigineuse dans les rues de casbah.

A la fin, c’est clairement l’annonce d’un nouvel opus :  chouette, allez, hop, partons à la recherche du trésor de Rakham le Rouge !, et là, ooops, vous n’êtes plus dans la bibliothèque parentale, vous ne pouvez plus ouvrir le tome suivant aussi facilement. Il faudra attendre le Tintin Spielberg 2.

Tintin 3D ? Pour !

Publicités
Posted in: Ciné