l’Apollonide : belle et intense

Posted on 10 octobre 2011

3



Vie quotidienne, rires et grands malheurs dans une maison close parisienne à la fin du XIXème siècle. Le tout filmé par Bertrand Bonello, très remarqué au dernier festival de Cannes et sorti en salle fin septembre.

Douceur, suavité, beauté, séduction, mais aussi pressions, violence, maladie et rejets !

Les images, clairement inspirées de tableaux de Renoir, de l’Art Nouveau, portant des points de vue variés, voire se répondant entre eux…Des morceaux somptueux, et parfois étonnamment rock, de la BO.

A vous tordre le coeur et vous donner le tournis, l’Apollonide est belle et intense.

Publicités
Posted in: Ciné