Barbie dans tous ses états

Posted on 8 août 2011

5



Après avoir opéré un débarquement remarqué sur les écrans en 2010 dans Toy Story 3, Barbie est maintenant, en 2011, un peu partout. Non, ce n’est pas une campagne du géant du jouet Mattel, mais plutôt l’utilisation de l’icône Barbie par d’autres marques, artistes ou associations. Attirer la sympathie ou plus souvent dénoncer des valeurs en détournant les composantes du mythe Barbie.

Barbie gourmande

Sans trop écorner l’image de la poupée mannequin (ça la rendrait même plus sympathique que ses atours d’anorexique), Chupa Chups présente ses mini-sucettes en les faisant savourer par la mini mannequin Barbie.

Barbie, déforestière

En juin, Greenpeace lance une grande campagne virale basée sur le split de Barbie et Ken. Oui, Ken largue Barbie. Non pas parce que Ken serait gay (cf. Toy Story 3), non, non, pour une toute autre raison : Barbie est accusée d’être un agent terrible de déforestation ! Un rôle que Greenpeace fait endosser à Barbie pour dénoncer les actions de Mattel qui pour ses emballages, déforeste et menace de mort la faune de la forêt, notamment en Indonésie. Adieu Tigre de Sumatra, Adieu Orang-Outang.

Barbie, serial killeuse du quotidien

La photographe Mariel Clayton met en scène Barbie dans son intimité  la moins édulcorée, la plus poussée et la plus insoupçonnée. Barbie aux toilettes, Barbie, desperate housewife, Barbie et Ken et leurs problèmes sexuels ou Barbie, décapiteuse de Ken en série… Notre imaginaire « ROSE » rattaché au monde de Barbie vire au ROUGE sang !

To be continued…

Mise à jour :

oui, même un 11 – 11- 11, y a de la Barbie dans tous ses états !

Barbie perd la tête :

Barbie perd la face :

Barbie perd un peu de son éternelle jeunesse :

Publicités
Posted in: Com', Non classé