Parcours « Paranoïa » (EXIT)

Posted on 20 mars 2011

0



Dans le cadre du festival Exit à la Maison des Arts de Créteil, un parcours interactif à la découverte de 28 installations visuelles et sonores. L’occasion d’aller à la croisée des créations artistiques et recherches scientifiques. « Paranoïa » est sans doute un peu fort comme titre. Si quelques oeuvres font écho à des visions pessimistes voire effrayantes de la société contemporaine, , ce n’est pas le cas de toutes. Et les sensations surprenantes, dues aux interactions avec les installations, peuvent aussi vous faire sourire. Un véritable parcours expérience.

Physiognomic Scrutinizer (Marnix de Nijs). Une barrière de sécurité d'aéroport étudie, scrute et analyse biométriquement votre visage et livre votre identification avec un des criminels ou inventeurs fous ayant marqué nos sociétés.

Time Slip (Antoine Schmitt). Un journal lumineux, ou les faits d'actualité réels sont annoncés au futur (ex : le Japon va connaître un tsunami - La France va attaquer la Libye...). Une impression de décalage temporel réussie.

The Nixie Mixie Matrix (Boris Petrovsky). Une machine constituée de 100 tubes néon de tailles et couleurs différentes. Elle traduit en néon ce qu'elle reçoit par mail ou sms, caractère après caractère. En nous positionnant bien en face de la machine, nous verrons apparaître un A, puis un V etc, formé grâce aux néons. De plus, la Nixie Mixie Matrix se charge de répondre à nos questions en sollicitant un moteur de recherche. Est-ce un échange ? ou un simple procédé automatique ?

The Nixie Mixie Matrix en pleine "communication"

Akuery (Yro Yto). une installation qui permet de réaliser des mini film d'animation à partir d'une table lumineuse et de divers formes de plexiglas. Retour aux sources de l'animation. Ludique et facile !

Holistic Strata Installation (Hiroaki Umeda). Le visiteur plonge dans un tourbillon d'images abstraites, aux mouvements et vitesses divers.

Vigilance 1.0 (Martin Le Chevallier). Un jeu de vidéo surveillance, où le joueur doit dénoncer "les mauvais citoyens". Il a jeté un papier par terre, il a bu de la bière... Oh, quel crime horrible ! C'est assez dingue de voir dans quelle folie délationniste les petits visiteurs peuvent plonger...

Paranoia, c’est jusqu’à ce soir. Allez, petite balade à vélo jusqu’à Créteil et plongée dans les arts numériques.

Publicités
Posted in: Expo