Black Swan

Posted on 15 février 2011

3



Black Swan, ou la folie violente de la recherche de perfection.

Le spectateur est lui-même perdu dans les délires de la Swan Queen, entre rêve (ou cauchemar, plutôt) et réalité. On a le coeur pris dans un étau pendant tout le film, ne sachant si ces tortures physiques (et ce ne sont pas que des répétitions à outrances) sont réellement auto-infligées par la danseuse, ou si c’est une vision, ou si c’est une allégorie de la self-destruction. On ne sait pas non plus si ses accès parano sont légitimes ou pas.

Soufflée je reste.

Publicités
Tagué: ,
Posted in: Ciné