Le Bruit des Glaçons

Posted on 30 août 2010

0



Le bruit des glaçons, c’est le son qui accompagne sempiternellement Charles (Jean Dujardin), écrivain ex-prolifique, réduit aujourd’hui à un alcoolique, qui se trimballe toujours avec un seau à glace hébergeant son « coup de Blanc ». Vin blanc qu’il avale en quantité astronomique dans sa maison du Gard.

Abandonné par sa femme et son fils, il ne lui reste que sa fidèle servante, Louisa (Anne Alvaro). Et, et on allait presque l’oublier une jeune lolita russe (Christa Theret). Pour briser ce rythme uniforme, un visiteur va s’incruster dans la vie de Charles : son cancer. L’arrivée de la maladie se traduit à la caméra par l’apparition d’Albert Dupontel.

La personnalisation de la maladie accentue l’intensité du combat que doit livrer le cancéreux. Comme si tout se qui se passait à l’intérieur d’un corps et d’un esprit était traduit à l’extérieur. Le réalisateur montre Charles empoigner, repousser son grave acolyte. Qui voudrait d’un tel co-locotaire ? Pourtant, le cancer Dupontel sachant amadouer sa victime, et celle-ci ayant manifestement besoin de faire un retour à soi, s’en suivent alors nombre de discussions entre le malade et sa maladie, l’occasion de revenir sur des éléments essentiels de sa vie, de reconsidérer cette dernière. Parfois étonnamment comme le feraient 2 amis de trente ans. Et Jean et Albert sont crédibles dans cette relation.

« Le bruit des glaçons », comédie dramatique de Bertrand Blier, avec Jean Dujardin, Albert Dupontel, Anne Alvaro. 1h27. http://www.lebruitdesglacons.com/

Publicités
Posted in: Ciné