Recyclage de Pub

Posted on 24 août 2010

2



Phénomène étrange, encore isolé mais surprenant. Il y a 3 mois, à l’écran TV, une publicité Mars des années 90.

Mais Que se passe-t-il ? J’ai l’impression nette d’un Déjà Vu… Oui, ai déjà vu ce spot en 1995, il me semble…

Mais que nous arrive-t-il ? Aurions-nous migré dans le temps ? Sommes-nous de retour dans les 90’s ? Non, mon écran est plat et j’ai un Iphone dans les mains.

Suis-je donc tombée sur un vieux numéro de Culture Pub ? Suis-je en pleine émission vintage « le meilleur des 90’s »?

Non, non, je suis bien en 2010 devant un écran publicitaire, des plus classiques qui soient.

Le trouble est d’autant plus interpellant quand, quelques semaines plus tard, on se retrouve, en plein écran pub, devant le film American Buns, de Mc Cain. Des bûcherons canadiens savourent une pause-déjeuner, l’un d’eux se demande comment Mc Cain peut-il remplir les Buns sans qu’il ne reste de trou. Et son acolyte de lui dire « Ben toi c’est l’inverse, t’as un trou là (il pointe son oreille), mais t’as rien là d’dans ! (il pointe sa tête) ». Oui, ça vous revient là, non ?

Pourquoi nous resserre-t-on ces vieilles pubs ?

Hypothèse 1 : C’est la crise économique !

Les annonceurs n’ont plus assez de sous pour concevoir et produire de nouveaux films publicitaires. Ils cherchent alors dans leur vieux grenier et dénichent une vieille pépite. On remonte légèrement la bande, on modifie le packshot, pas plus, et zou, diffusion !

Hypothèse 2 : C’est la crise créative !

Les CR et DA des agences n’ont plus d’idées, ou alors des idées tellement bidons ou « foutage de gueule » qu’on leur préfère de bonnes vieilles recettes, qui ont déjà fait leurs preuves. Ou bien, faut-il déplorer une frilosité des annonceurs quant à des idées neuves ? Moi, je dis ça, je ne dis rien…

Hypothèse 3 : c’est la folie vintage et l’exploitation de la nostalgie !

Les décideurs chez les annonceurs et les agences d’aujourd’hui ont découvert leur vocation publicitaire en regardant ces pubs il y a 15 ans. Certains d’entre eux s’étaient même jurés d’en faire des « comme ça ». Du coup, en 2010, ils se font un petit plaisir régressif en lançant une nouvelle fois une telle campagne.

Et en plus, ils se disent que cette rediffusion interloquera ceux qui l’avaient déjà vue, replongera la cible dans son passé, dans une nostalgie de connivence, et fera davantage parler de leurs marques et produits que la création ex-nihilo d’un spot. La preuve en est … cet article.

Publicités
Tagué: , ,
Posted in: Com'