Inception : no deception

Posted on 17 août 2010

0



Découvrir ce que recèlent les rêves de nos congénères, et même les influencer, pour agir ainsi sur le réel, quel pied !

Christopher Nolan nous propose un scénario très bien ficelé sur ce présupposé, et présente ainsi une réflexion sur les rapports entre réel et imaginaire.

Comment « construit »-on son imaginaire ? Quel rapport temporel entre la vie réelle et la vie rêvée ? Peut-on rêver qu’on rêve ?

Un oeil aiguisé sur l’architecture et des effets spéciaux très réussis  : jeux de miroirs sous un pont, pliage des toits parisiens les uns sur les autres, destruction de structures urbaines imaginées, lévitation des corps…

Des scènes d’action, car les héros doivent préserver leur vie (Quoi, je peux vraiment mourir pendant je rêve ?). Et ça, ces fusillades et bastons, on s’en passerait bien. Je suis persuadée que la finesse de l’intrigue, les rebondissement intellectuels et les effets spéciaux suffisent largement à alimenter le scénario de M. Nolan, et en faire un grand film.

Après ce film, je pense qu’on s’endort différemment…au cas où ces « extracteurs » ou « influenceurs » de rêves existaient.

Sonder et envahir nos rêves…Ce ne serait pas déjà le rôle du marketing et de la communication, non ?

Allez, Bonne nuit et Bons rêves !

Publicités
Posted in: Ciné